Défi Wind 2015 part 1

Après deux années exceptionnelles en 2013 et 2014, la tramontane nous annonce, quelques jours avant l’épreuve, un vent très fort! Après ma seconde place l’an passé, je savais que les meilleurs mondiaux allaient répondre présent en 2015, ce qui allait élever le niveau très haut. Ma préparation hivernale fut en grande partie tournée vers les entraînements à Gruissan afin de régler le matériel mais aussi travailler les stratégies de course sur le parcours. Ma préparation physique fut également adaptée en fonction du Défi. Mon objectif avant l'épreuve était de rentrer dans le top 5, avec peu d’espoir avant l’évènement ne sachant pas du tout me situer par rapport aux meilleurs mondiaux sur ce format de course. En effet le top 20 de la coupe du monde n’était pas venu sur le Défi depuis 2010. 

 

Dès la première journée les choses sérieuses commencent avec un vent entre 40 et 50 noeuds. Je choisis de partir en 5.0 m2 Racing Blade Loftsails et ma Patrik slalom 87. Bon départ en bas de ligne avec un gros clapot de face sur tout le premier bord. Le vent est très fort et je ne peux éviter un jump où mon pied avant sort du straps m’emmenant dans une énorme catapulte. Le temps de reprendre mes esprits et de sortir ma voile complètement sous l’eau (je songe à abandonner la manche pendant quelques secondes) et je repars de plus belle. Je passe dans les 10 à la bouée 1 et à partir de ce moment, mon objectif sera de reprendre des places. Un par un je remonte jusqu’à la 3 ème place au dernier jibe. Je suis à la lutte avec Le vénézuélien et Antoine Questel pour la victoire sur le dernier bord! Le vent monte, les clapots deviennent des vagues, c’est à celui qui ne chutera pas… Mes deux adversaires chutent lourdement l’un après l’autre au milieu du bord pour me laisser la victoire! C’était sans compter sur un retour de malade de Pierre Mortefon derrière moi. On se battera à pleine vitesse jusque dans les derniers mètres à tel point que je passerai la première ligne d’arrivée devant lui et lui devant moi à la seconde. C’est la seconde qui validera le résultat. Cependant je reste très content de ma place après ma chute sur le début de course. 

 

Le deuxième jour le vent annoncé plus fort ne l’est pas autant que la veille. Très nord en orientation, la direction de course décide de partir sur un demi parcours (20 km au lieu de 40) pour des raisons de sécurité. Il ne faut pas oublier que c’est avant tout une compétition d’amateurs et qu’il faut assurer la sécurité des 1200 participants. Voyant le vent faiblir avant la manche je décide de partir en 5.6 et 87 Litres. Le premier bord est très abattue, je reste donc le plus possible au large pour ne pas être bloqué à la plage par une abatté impossible. Je passe 4 ème à la première bouée. A ce moment de la course, sachant que le deuxième bord serait très capé, je me fixe comme objectif de rester à la plage afin de ne pas rater la bouée numéro deux. Du monde me double sous le vent mais je reste concentré sur mon objectif pour repasser en tête à la bouée 2! Comme je l’avais calculé, beaucoup de mes adversaires on du faire des contres bords pour passer la bouée. Le deuxième tour sera un grosse bataille pour la victoire avec Pierre qui me distance sur le dernier bord et Antoine Questel revenu fort également. Sur le dernier bord je choisis la sécurité en capant pour passer l’arrivée sans contre bord, tandis qu’Antoine prend des risques en restant sous mon vent. Arrivée une nouvelle fois très serré, où Antoine réussit à me passer à une demi longueur de planche sur le finish.

A mi parcours, je suis très satisfait de ma deuxième place au général avec une manche de 2 et une de 3. Je me sens bien sur la matos et reste motivé pour les deux dernières journées pleines de rebondissements. A suivre…  

 

catégories: 
date: 
Mardi, 26 Mai, 2015